Un Homme...

 Une fleur...

 Une Histoire

C'est en novembre 2011 quand Alain S., entrepreneur dans le bâtiment, regarde une émission « Envoyé Spécial » sur le safran qu'il décide de changer de vie et de vendre son entreprise pour se consacrer à la culture du safran. Son contremaître lui propose alors d’exploiter un terrain qu’il possède au Maroc et voilà que l'aventure commence.

​En 2012, il commence sa production de safran avec 30 grammes pour 10.000 bulbes plantés ! En 2013, il en produira 300 grammes. 2014 est une année clé, car le « champ » déménage pour devenir une production sur 3,5 hectares avec près de 200.000 bulbes plantés. Cette année-là, la production sera de 3 kg. Depuis les bulbes se multiplient naturellement pour arriver, en 2018, à une production de 30 kg de safran.

​L'idée de base du projet était de proposer le safran à des laboratoires spécialisés. Mais voyant que c’était une situation difficile, c’est en discutant avec un ami pharmacien qu’il a eu l’idée en 2015 de fabriquer lui-même des compléments alimentaires. 

Sa compagne Laurence lui suggérant alors d’en faire des glaçons. Boutade ou non ! C’est au départ de cette idée qu’Alain se mit en tête de liquéfier le safran … Mais c'est une opération impossible selon les laboratoires & ingénieurs interrogés. Jusqu’au moment où Celabor, qui est toujours leur laboratoire actuel, eu l’idée de proposer le projet à la Région Wallonne. La Région finance alors une étude de faisabilité… pour conclure, en mai 2015 que : " le safran n’est PAS liquéfiable ! " ​L'année suivante, Alain vend quelques dizaines de grammes de safran pour pouvoir survivre.

En mars 2016, une lueur d'espoir apparait lorsque Celabor téléphone pour dire qu’ils ont peut-être trouvé une solution…

Un mois après, les choses se sont mises en place:

- Subvention de la Région Wallonne pour innovation technico médicale  brevetable

- Mai 2016 : création d’ASFAR sprl

- Septembre 2016 : dossier complet

- Janvier 2017 : l’argent promis arrive

- Août 2017 : 1ers tests

- Octobre 2017 : les 2.000 premières boites sont créées

- Octobre 2018 : DEPÔT DU BREVET

- Décembre 2018 : Présentation à la Princesse Astrid lors d’une mission économique au Maroc

C'est en 2018 que Alain réalise son premier chiffre d'affaire !

Depuis lors le safran liquéfié a fait ses preuves, il a été légitimé par les pharmaciens et se trouve maintenant devant vous avec Happi Max !